SCFGAFP

Ce site est dédié au personnel scolaire qui offre directement ou indirectement des services de soutien à l'élève, jeune et adulte.

Responsable du projet

 

Kateri St-André
Coordonnatrice des services complémentaires

430 boul. Arthur-Sauvé
St-Eustache, QC, J7R 6V6
Canada
 
SecFGAFP@cssmi.qc.ca


Soumettre une ressource

 

Vous avez une ressource à nous suggérer? Merci de nous aider à promouvoir la concertation et à initier une démarche dynamique de partage de ressources et d'échange de pratiques et d'expertise entre les différentes ressources enseignantes et professionnelles des centres.

SecFGAFP@cssmi.qc.ca

 
 
 

Carrefour FGA 2013-2017

SCFGAFP | Pratiques de socialisation favorisant la réussite scolaire d’élèves issus de communautés autochtones et de l’immigration récente
3559
post-template-default,single,single-post,postid-3559,single-format-link,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.7,side_area_slide_with_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Pratiques de socialisation favorisant la réussite scolaire d’élèves issus de communautés autochtones et de l’immigration récente

Pratiques de socialisation favorisant la réussite scolaire d’élèves issus de communautés autochtones et de l’immigration récente

La socialisation et l’intégration des élèves issus des communautés autochtones et de l’immigration récente constituent désormais des défis importants pour des pays comme le Canada, les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les pays d’Europe. Or, des écarts significatifs, mais variables, en matière de scolarisation et d’intégration entre communautés majoritaires puis celles autochtones et immigrantes, existent dans ces pays. En ce qui concerne la réussite scolaire au Canada, par exemple, les dernières études montrent une nette amélioration des performances scolaires de la part des élèves issus de l’immigration récente, bien que celles-ci varient selon le pays d’origine de ces élèves et leur statut d’immigrant au Canada. Malgré certaines différences, les défis, sur le plan social et scolaire, paraissent cependant semblables pour les deux communautés (autochtone et immigrante) à travers le monde. Pour répondre à ces défis, certains pays ont mis en place des politiques précises et misé sur des pratiques qui se sont avérées payantes. Ces pratiques permettraient notamment de créer et de maintenir une dynamique positive pour réduire les écarts importants constatés sur le plan de la scolarisation et de l’emploi entre les communautés majoritaires et les communautés autochtones ou de l’immigration récente. Quelles sont ces pratiques exactement?

Lire l'article sur le site http://rire.ctreq.qc.ca/
Tags: