SCFGAFP

Ce site est dédié au personnel scolaire qui offre directement ou indirectement des services de soutien à l'élève, jeune et adulte.

Responsable du projet

 

Kateri St-André
Coordonnatrice des services complémentaires

430 boul. Arthur-Sauvé
St-Eustache, QC, J7R 6V6
Canada
 
SecFGAFP@cssmi.qc.ca


Soumettre une ressource

 

Vous avez une ressource à nous suggérer? Merci de nous aider à promouvoir la concertation et à initier une démarche dynamique de partage de ressources et d'échange de pratiques et d'expertise entre les différentes ressources enseignantes et professionnelles des centres.

SecFGAFP@cssmi.qc.ca

 
 
 

Carrefour FGA 2013-2017

SCFGAFP | L’isolement aux cycles supérieurs est un atout… et un piège
3524
post-template-default,single,single-post,postid-3524,single-format-link,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.7,side_area_slide_with_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

L’isolement aux cycles supérieurs est un atout… et un piège

L’isolement aux cycles supérieurs est un atout… et un piège

Être isolé, c’est utile lorsque vous écrivez votre thèse ou que vous devez lire une tonne d’articles scientifiques, car la solitude permet de se concentrer. Mais elle peut aussi nuire à votre santé mentale si cet isolement se prolonge au-delà de votre temps d’études. «Notre recherche révèle un paradoxe avec lequel les étudiants doivent composer: si l’isolement choisi peut être un facteur de réussite, l’isolement subi peut être un facteur de stress qui a une incidence sur la santé mentale», a expliqué Jodi Kalubi à un colloque sur les enjeux de santé des travailleurs et des étudiants au 87e Congrès de l’Acfas, qui a lieu cette semaine à Gatineau.

Lire l'article sur le site https://nouvelles.umontreal.ca
Tags: